FORUMSOUNNAH
Bienvenue sur Forumsounnah.net
Un site qui t'aidera à apprendre ta religion, l'Islam, en puisant dans ses sources: le Livre d'Allah (le Coran), la Sounnah de Son Messager Muhammad (priere et salutation sur lui ...
Inscrivez vous, cela ne vous engage en rien merci.
Traducteur Multilangues
Englishblogger Englishblogger españolblogger Italianoblogger deutschblogger العربيةblogger
Annonces
http://islamlinks.ke0.eu/images/islamlinks.logo.png





Aidez les
victimes en Ha�ti

Concours du
meilleur site, blog et forum islamique francophone

hanout
L’étrangeté de l’Islam - بدأ الإسلام غريبا
L’étrangeté de l'Islam - بدأ الإسلام غريبا D'après 'Abû Hurayra (qu'Allah soit satisfait de lui), le Prophète (prière et salut sur lui) a dit: «L'islam a commencé comme quelque chose d'étrange et il redeviendra comme quelque chose d'étrange, alors annoncez la bonne nouvelle aux étrangers... Ceux qui remettent droit ce que les gens ont corrompu» Hadith authentique et rapporté par Mouslim dans son Sahih (45). Mentionné par Sheikh Al Albani dans As-Sahiha (1273), Sahih Al-Jami‘ (1576) et dans Sounan Ibn Majah (3221-3223) et par d’autres rapporteurs.
Don
Chers membres,

Si vous le souhaitez vous pouvez soutenir votre forum en effectuant un don et devenir vous-aussi un acteur de ce forum.
Tous vos dons serviront à garantir la continuité et la qualité de ce forum.

Votre administrateur.
Cours : Fataawaa sur le Manhaj - Sheikh Salih Al-Fawzaan

Dim 7 Nov - 20:41 par saifoun

Commentaires: 1

Se dire salafi est ce permis ? (Shaykh ibrâhîm r-Rouhayli)

Ven 9 Juil - 15:11 par saifoun

Se dire salafi est ce permis ? (Shaykh ibrâhîm r-Rouhayli)







Assalâm 'alaykoum wa rahmatoullahi wa barakâtouh

Certains prêcheurs du faux et de l'ambiguité tentent de propager dans les rangs des gens de la sounnah en france et ailleurs que l'appellation "salafi" n'est pas autorisée ou que c'est une innovation ou que c'est une vantardise. Parfois pour appuyer leur ambiguité et ils utilisent certaines paroles de savants
qu'ils n'ont pas comprises ou qu'ils ont très bien comprises mais dont ils détournent le sens aussi j'ai voulu vous proposer cette parole courte et claire comme de l'eau de roche du Shaykh le docteur
Ibrâhim r-Rouhayli
hafizhahou Allah qui est professeur à l'université islamique de Médine et enseignant dans la mosquée sacréedu prophète salallahou 'alayhi wa sallam.



Question :
Quel est le jugement concernant une personne qui dirait je suis salafi ou athary …

Commentaires: 2


Dix choses qui sont perdues et inutiles

Aller en bas

Dix choses qui sont perdues et inutiles

Message par yassine le Mar 23 Déc - 8:33

Dix choses qui sont perdues et inutiles
Al-Imâm Chams id-Dîn Abî ‘Abdullâh Muhammad Ibn Abî Bakr az-Zar’î al-Ma’roûf Ibn Qayyîm al-Djawziyyah [691-751 H]

samedi 8 mars 2003, par Ismaïl

BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
1/ Un savoir qui n’est pas mis en application [à travers les œuvres].

2/ Une œuvre sans sincérité et sans exemple à suivre.

3/ Un argent [biens] que l’on ne dépense pas [en aumône], c’est-à-dire, il n’est utilisé ni pour faire jouir son amasseur dans ce bas-monde, ni pour l’offrir en vue d’une récompense dans l’au-delà.

4/ Un cœur dépourvu d’amour pour Allâh, du désir ardent de Le rencontrer et d’établir la familiarité avec Lui.

5/ Un corps qui ne sert pas à obéir à Allâh et à Le servir.

6/ Un amour qui ne s’engage plus à satisfaire au Bien-Aimé et à obéir à Ses ordres.

7/ Un temps libre qui n’est pas utilisé pour profiter d’un bien [argent] sur le point d’être gaspillé ou pour gagner une bonne action.

8/ Une pensée qui se pose sur des choses inutiles.

9/-Un service rendu à celui qui, en échange d’être servi, ne t’approche pas d’Allâh et ne t’aide pas à améliorer ta vie présente.

10/ Ta crainte et ton espoir dépendant de celui dont le pouvoir est dans la Main d’Allâh, qui le prend sous Sa Puissance et qui, par conséquent, n’a pour soi-même, ni malfaisance ni bénéfice, ni il se donne la mort, ni il se fait vivre, ni il se fait ressusciter.

Par ailleurs, les plus graves d’entre ces pertes qui sont à l’origine de toutes les autres pertes, c’est la perte du cœur et celle du temps. La perte du cœur provient de la préférence de ce bas-monde à l’au-delà, et la perte du temps provient du prolongement de l’espoir. Alors, toute la corruption consiste dans l’attachement aux passions et au prolongement de l’espoir, tandis que tout ce qui est conforme, consiste dans le fait de suivre le droit chemin, et le fait de se préparer au dernier rendez-vous [avec Allâh]. Et c’est à Allâh Seul que l’on implore le secours.

On s’étonne de celui qui, une fois devenu besogneux, suit son désir et ses préoccupations, au lieu de demander à Allâh de lui satisfaire ses besoins, de sauver son cœur de la mort, de l’ignorance et de la répugnance, et de le guérir [de la maladie] des plaisirs sensuels et des doutes.

Mais toutefois, si le cœur meurt, il cessera de comprendre son péché [dans la désobéissance]. [1]

Notes
[1] Kitâb « al-Fawâ-îd » de Ibn al-Qayyîm, p.140
avatar
yassine
Admin

Nombre de messages : 918
Age : 40
Date d'inscription : 13/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumsounnah.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum