FORUMSOUNNAH
Bienvenue sur Forumsounnah.net
Un site qui t'aidera à apprendre ta religion, l'Islam, en puisant dans ses sources: le Livre d'Allah (le Coran), la Sounnah de Son Messager Muhammad (priere et salutation sur lui ...
Inscrivez vous, cela ne vous engage en rien merci.
Traducteur Multilangues
Englishblogger Englishblogger españolblogger Italianoblogger deutschblogger العربيةblogger
Annonces
http://islamlinks.ke0.eu/images/islamlinks.logo.png





Aidez les
victimes en Ha�ti

Concours du
meilleur site, blog et forum islamique francophone

hanout
L’étrangeté de l’Islam - بدأ الإسلام غريبا
L’étrangeté de l'Islam - بدأ الإسلام غريبا D'après 'Abû Hurayra (qu'Allah soit satisfait de lui), le Prophète (prière et salut sur lui) a dit: «L'islam a commencé comme quelque chose d'étrange et il redeviendra comme quelque chose d'étrange, alors annoncez la bonne nouvelle aux étrangers... Ceux qui remettent droit ce que les gens ont corrompu» Hadith authentique et rapporté par Mouslim dans son Sahih (45). Mentionné par Sheikh Al Albani dans As-Sahiha (1273), Sahih Al-Jami‘ (1576) et dans Sounan Ibn Majah (3221-3223) et par d’autres rapporteurs.
Don
Chers membres,

Si vous le souhaitez vous pouvez soutenir votre forum en effectuant un don et devenir vous-aussi un acteur de ce forum.
Tous vos dons serviront à garantir la continuité et la qualité de ce forum.

Votre administrateur.
Cours : Fataawaa sur le Manhaj - Sheikh Salih Al-Fawzaan

Dim 7 Nov - 20:41 par saifoun

Cours : Fataawaa sur le Manhaj - Sheikh Salih Al-Fawzaan

Cours 1 :
https://www.box.net/shared/static/e762szl3v3.mp3

Cours 2 :
https://www.box.net/shared/static/0gg4t4g9n2.mp3

Cours 3 :
https://www.box.net/shared/static/vq652ilkz9.mp3

Cours 4 :
https://www.box.net/shared/static/nyqk614jt2.mp3

Cours 5 :
https://www.box.net/shared/static/6sc2kbx4ja.mp3

Cours 6 :
https://www.box.net/shared/static/ozp1h007eq.mp3

Cours 7 :
https://www.box.net/shared/static/dl7c7rxsiz.mp3

Cours 8 :
https://www.box.net/shared/static/ygutarkzsn.mp3

Cours 9 :
https://www.box.net/shared/static/hfzp51gqhp.mp3

Cours 10 :
https://www.box.net/shared/static/yq9xqvaqxf.mp3

Cours 11 :
https://www.box.net/shared/static/75u4spx8y5.mp3

Cours 12 :
https://www.box.net/shared/static/am7j7xeivt.mp3

Cours 13 :
https://www.box.net/shared/static/u6qqbfo4ih.mp3

Cours 14 :
https://www.box.net/shared/static/dn4jtz6jjo.mp3

Cours 15 :
https://www.box.net/shared/static/zeejgxixkp.mp3

Cours 16 :


Commentaires: 1

Se dire salafi est ce permis ? (Shaykh ibrâhîm r-Rouhayli)

Ven 9 Juil - 15:11 par saifoun

Se dire salafi est ce permis ? (Shaykh ibrâhîm r-Rouhayli)







Assalâm 'alaykoum wa rahmatoullahi wa barakâtouh

Certains prêcheurs du faux et de l'ambiguité tentent de propager dans les rangs des gens de la sounnah en france et ailleurs que l'appellation "salafi" n'est pas autorisée ou que c'est une innovation ou que c'est une vantardise. Parfois pour appuyer leur ambiguité et ils utilisent certaines paroles de savants
qu'ils n'ont pas comprises ou qu'ils ont très bien comprises mais dont ils détournent le sens aussi j'ai voulu vous proposer cette parole courte et claire comme de l'eau de roche du Shaykh le docteur
Ibrâhim r-Rouhayli
hafizhahou Allah qui est professeur à l'université islamique de Médine et enseignant dans la mosquée sacréedu prophète salallahou 'alayhi wa sallam.



Question :
Quel est le jugement concernant une personne qui dirait je suis salafi ou athary …

Commentaires: 2


Taqaballahou mina wa minkoum

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Taqaballahou mina wa minkoum

Message par saifoun le Jeu 9 Sep - 21:08

Les règles de l’Aïd

et sa bienséance
La fête des musulmans




Le Prophète — paix et bénédictions sur lui — a dit : « Toute nation a ses festivités et voici les vôtres. » Ici, le prophète indique que les deux Aïd sont des fêtes spécifiques aux musulmans.

Les musulmans n’ont pas de festivité à l’exception de l’Aïd al-Fitr et l’Aid al-Adhâ. Anas (qu’Allah l’agrée) a dit : « Le Messager d’Allah (paix et bénédictions sur lui) vint à Médine alors que les habitants de cette cité avaient deux fêtes. Durant ces deux jours, des défilés et des festivités avaient lieu. Le Prophète (paix et bénédictions sur lui) interrogea les Ansâr (les musulmans de Médine) à ce propos. Ils lui répondirent qu’avant l’Islam, ils avaient l’habitude d’organiser des défilés durant ces deux jours de fête. Le Prophète (paix et bénédictions sur lui) leur dit : « À la place de ces deux jours, Allah vous a choisi deux autres jours qui sont meilleurs, ceux de l’Aïd al-fitr et de l’Aïd al-Adhâ. » » (Rapporté par Abû Dâwûd, 1134)


Ces deux fêtes font partie des bienfaits d’Allah pour lesquels nous devons faire preuve de considération et dont nous devons comprendre le sens. Nous allons à présent évoquer les règles du jour de l’Aïd et ses bienséances.


Les règles du jour de l’Aïd



1. L’interdiction du jeûne : Il est interdit de jeûner le jour de l’Aïd selon le hadith d’Abû Sa’îd Al-Khudrî (qu’Allâh l’agrée) dans lequel il rapporte que le Prophète (paix et bénédictions sur lui) a interdit de jeûner le jour de la rupture du jeûne et le jour de l’al-Adhâ (fête du sacrifice). (Rapporté par Muslim, 827)



2. Assister à la prière de l’Aïd : certains savants sont d’avis que la prière de l’Aïd est obligatoire. Ceci est l’opinion des savants hanafites et de cheikh Al-Islâm Ibn Taymiyah. D’autres savants disent qu’elle est si une partie suffisante de la communauté s’en acquitte, l’autre partie de la communauté en est déchargée. Ceci est l’opinion des savants hanbalites. Un troisième groupe de savants est d’avis que la prière de l’Aïd est une sunna fortement recommandée. Ceci est l’opinion des Malékites et des Chaféites.



3. Accomplir des prières surérogatoires : il n’y a pas de prières surérogatoires à accomplir avant ni après la prière de l’Aïd. Ibn ‘Abbâs (qu’Allah l’agrée) a rapporté que le Prophète (paix et bénédictions sur lui) avait l’habitude de sortir le jour de l’Aïd et de faire deux cycles de prière sans les faire précéder ni suivre d’aucune autre prière. Ceci s’applique lorsque la prière est effectuée à l’extérieur. Cependant, si la prière de l’Aïd est effectuée dans une mosquée, il faut accomplir la prière de salutation de la mosquée.



4. Les femmes assistent à la prière de l’Aïd : selon la sunna du Prophète (paix et bénédictions sur lui) tout le monde doit assister à la prière de l’Aïd et se comporter avec droiture et piété. La femme indisposée ne doit pas négliger le rappel d’Allah ni fuir les lieux où l’on se rassemble pour rechercher la science et évoquer Allah, à l’exception des mosquées. Les femmes, bien entendu, ne doivent pas sortir sans leur hidjab (voile).




Les bienséances de l’Aïd





1. Prendre un bain rituel (le Ghousl) : une des bonnes manières qu’il convient de respecter lors du jour de l’Aïd est de prendre un bain rituel avant de se rendre à la prière. On rapporte que Sa’îd Ibn Jubayr a dit : « Trois choses sont recommandées le jour de l’Aïd : la marche (vers le lieu de prière), prendre un bain rituel et manger quelque chose avant de sortir (s’il s’agit de l’Aïd al-Fitr). »





2. Manger avant de sortir : il ne faut pas se rendre au lieu de prière le jour de l’Aïd al-Fitr sans avoir mangé quelques dattes. Le hadith rapporté par Al-Bukhârî selon Anas Ibn Mâlik stipule : « Le Messager de Dieu (paix et bénédictions sur lui) ne sortait jamais le matin de l’Aïd al-Fitr sans avoir mangé quelques dattes et il en mangeait un nombre impair. » En ce qui concerne l’Aïd al-Adhâ, il est recommandé de ne pas manger avant la fin de la prière lorsqu’il s’agit de manger la viande du sacrifice.





3. Le takbîr[1] le jour de l’Aid : C’est un des plus importants actes recommandés de ce jour. Ad-Dâraqutnî et d’autres ont rapporté que lorsqu’Ibn ’Umar (qu’Allâh l’agrée) sortait le jour de l’Aïd al-Fitr ou de l’Aïd al-Adhâ, il s’appliquait à faire le takbir tout le long du chemin vers le lieu de prière et il continuait jusqu’à l’arrivée de l’imam.



4. Se féliciter mutuellement : les musulmans pourront échanger leurs vœux et peu importe la forme. Ils peuvent, par exemple, dire « Taqabbal-Allâhu minnâ wa minkum » (qu’Allâh agrée nos bonnes actions et les vôtres). Jubayr Ibn Nufayr a dit : « Au temps du Prophète (paix et bénédictions sur lui) lorsque les musulmans se rencontraient le jour de l’Aïd, ils disaient « Taqabbal-Allâhu minnâ wa minka » » (Rapporté par Ibn Hajar).



5. Porter ses plus beaux vêtements : Jâbir (qu’Allah l’agrée) a dit : « Le Prophète (paix et bénédictions sur lui) avait une cape qu’il portait le jour de l’Aïd et le vendredi. »Al-Bayhaqî a rapporté qu’Ibn ‘Umar portait ses plus beaux vêtements le jour de l’Aïd, les hommes pouvaient alors montrer les plus beaux vêtements qu’ils possédaient lorsqu’ils sortaient pour la prière.



6. Changer de chemin en revenant du lieu de prière[2] : Jâbir Ibn ‘Abdillah (qu’Allah l’agrée) a rapporté que le Prophète (paix et bénédictions sur lui) empruntait un chemin différent en revenant de la prière de l’Aïd. (Rapporté par Al-Bukhârî).


Allâh le Très-Haut sait mieux.



_________________



[1] Le fait de dire Allâhou Akbar Allâhou Akbar Allâhou Akbar ! lâ ilâha illa Allâh ! Allâhou akbar Allâhou Akbar walillâh il-hamd...

[2] La sagesse expliquant ce changement de chemin est de voir plus de gens et échanger les vœux avec eux, et Allah sait mieux.

saifoun
Admin

Nombre de messages : 382
Age : 30
Date d'inscription : 23/03/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://convertistoislam.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum